Custom Keto Diet

[

Ce n’est plus qu’une question de jours pour que la 5G devienne une réalité. Bouygues Telecom ouvre le bal en annonçant ouvrir son réseau au grand public le 1er décembre. Une annonce faite à l’occasion de la présentation de ses résultats financiers ce jeudi 19 novembre lors d’un call avec des analystes.

L’opérateur précise se fixer un « objectif de couverture nationale d’ici un an » avec la volonté d’atteindre les 28 000 sites d’ici 2023. C’est très au-dessus des contraintes posées par l’Arcep qui sont de déployer 3 000 sites d’ici 2022 et 8 000 en 2024 dans la bande 3,5 GHz avec des obligations de couverture dans les zones rurales et les territoires d’industrie. Il faut dire que sur ce total de 28 000, il n’y aura pas que des nouvelles antennes sur la bande 3,5 GHz. Un certain nombre de sites 4G vont en effet basculer en 5G dans d’autres fréquences.

Un coeur de réseau 4G jusqu’en 2023

Bouygues Telecom a précisé que sa 5G fonctionnerait sur un cœur de réseau 4G jusqu’en 2023. Il justifie ce choix par le fait que le passage des utilisateurs à des smartphones 5G prendra du temps et qu’il va lui falloir préalablement densifier ses réseaux 4G et 5G. Il va réallouer progressivement à la 5G ses fréquences aujourd’hui dédiées à la 4G.

Il commencera par la bande 2100 MHz qu’il juge la plus adaptée dans une premier temps pour soutenir la 5G sans dégrader la 4G. Il embrayera ensuite sur les bandes 1800 et 2600 MHz. Il dédiera, en revanche, encore plusieurs années les bandes 700 et 800 MHz à la 4G.

De nouveaux services

La première étape consistera donc à apporter de la capacité « pour maintenir une bonne qualité de service dans les zones très denses où la consommation de données est très forte (+40% par an)». La seconde étape sera de proposer de nouveaux usages pour le grand public comme les entreprises grâce à une meilleure latence et une capacité accrue à connecter des objets. Bouygues Telecom précise qu’il proposera avec ses forfaits mobiles plus de 50 chaînes en HD, ainsi qu’un service de cloud gaming et 80 jeux illimités avec Gamestream.

Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR disposent du feu vert de l’Arcep pour émettre sur la bande 3,5 GHz depuis le 18 novembre. Mais il leur reste à obtenir aussi l’autorisation de l’ANFR ce qui devrait intervenir à partir du 20 novembre, suivant les dates de dépôt de leurs demandes. Pas sûr que Bouygues Telecom soit le premier à dégainer en France. Maintenant qu’il s’est dévoilé, ses concurrents auront peut-être à cœur de le devancer d’ici le 1er décembre.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *