technology

Epic rachète une start-up qui va peut-être lui permettre de changer le visage des jeux vidéo

Advertisement5

[

Et si votre avatar Fortnite souriait ou faisait la grimace de la même manière que vous ? Epic vient de racheter Hyprsense, une petite société spécialisée dans la modélisation d’expressions faciales à appliquer à un avatar 3D.

En passe d’être intégrées à celles d’Epic, les équipes de la start-up ont développé plusieurs technologies qui capturent les expressions d’un visage grâce à une simple webcam. On peut ensuite les adapter à n’importe quel avatar animé en 3D. Toutes étaient exploitables dans l’appli Hyprmeet. Sera-t-il bientôt possible d’ajouter des expressions faciales ultras réalistes à vos personnages dans le célèbre jeu vidéo d’Epic ? 

À lire aussi : Epic, le créateur de Fortnite, entre dans l’arène des éditeurs de jeux vidéo

L’application Hyprmeet – en bêta gratuite jusqu’à il y a encore quelques heures – n’est plus disponible pour le moment. Si l’on en croit les déclarations de Kim Libreri, Chief Technical Officer d’Epic, cet outil aurait maintenant des chances d’être avant-tout mis à disposition des créateurs de contenus.

« Embaucher les équipes d’Hyprsense va nous permettre de nous rapprocher un peu plus de notre ambition de donner aux créateurs tous les outils et moyens nécessaires pour s’exprimer le plus fidèlement possibles, jusque dans les moindres détails. »

Voir Hyprmeet de nouveau proposer sous forme d’application gratuite accessible depuis n’importe quel store semble donc compromis pour le moment. En revanche, ceux qui se servent de Fortnite et des solutions de modélisations 3D d’Epic (Unreal Engine) pour promouvoir leurs activités de joueur, d’artiste ou de concepteur de jeux vidéo, pourraient le voir arriver dans leur boîte à outils.

À lire aussi : Epic dévoile le potentiel de l’Unreal Engine 5 et la puissance de la Playstation 5

Des expressions faciales plus vraies que nature

Des groupes de musique se produisent dans l’espace Party Royale, celle où on range les armes, pour mieux se détendre et profiter de bons moments entre amis et adversaires. C’est aussi là que des majors de cinéma ou des studios ont décidé de projeter, en avant-première, certaines bandes annonces de leurs films.

Le jeu compétitif – banni de l’App Store d’Apple – est, aussi, devenu un lieu de rencontre et d’échange pour toute une communauté. On pourrait presque l’appeler un jeu-réseau social, comme le fut Second Life en son temps. Les flingues en plus.

Sources : Hyprsense via The Verge





Source link

Advertisement6

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button