Custom Keto Diet

[

La nécessité de sécuriser sa connexion ou de contourner des restrictions locales sur le contenu ont fait de l’abonnement VPN un complément intéressant pour surfer de manière anonyme en masquant son adresse IP personnelle et en simulant une connexion depuis un autre pays. Les formules d’abonnement se multiplient pour ces services toujours plus sécurisés et performants. Nous avons passé au crible 4 d’entre eux, notamment pour déterminer lequel vous permet d’accéder à la connexion la plus rapide. Voici notre sélection retenue pour ce comparatif. 

​​​​​​​Notre sélection 

ExpressVPN : Le VPN le plus rapide de la seléction, basé aux iles vierges Britanniques, il se distingue par sa grande facilité d’utilisation, et propose plus de 3 000 serveurs dans 94 pays. Un des VPN les plus populaires, il trouve régulièrement sa place dans les podiums des classements.

NordVPN : Ce service VPN extrêmement visible sur le web a été créé en 2012. Basé au Panama, il compte 5363 serveurs dans 59 pays, et met un point d’honneur à proposer une connexion qui respecte les valeurs de base du web en matière de sécurité et d’anonymat.

CyberGhost : Le VPN roumain compte plus de 30 millions d’utilisateurs, et tire notamment sa force d’une excellente prise en charge des services de streaming vidéo. Avec plus de 6246 serveurs dans plus de 90 pays, il fait figure de valeur sûre.

Private Internet Access : ce VPN collectionne les distinctions depuis 5 ans, et propose plus de 10 000 serveurs dans plus de 70 pays, en profitant de fondations open source et d’une orientation vers la protection contre les malwares.

Vous trouverez ci-dessous les résultats détaillés de nos tests sur les VPN retenus afin de vous aider à choisir l’outil le plus adéquat.

ExpressVPN

hero-devices-fr@2x-1260x840.png

ExpressVPN se donne pour slogan « Le VPN qui marche, tout simplement », et la simplicité est effectivement ce qui caractérise le service. Déjà, ExpressVPN est disponible partout : des applications sont disponibles pour Windows, Mac, iOS, Android et Linux, mais aussi sur les Smart TV Samsung, sur Apple TV, Amazon Fire TV Stick, Roku ou encore Android TV. Via l’application ExpressVPN pour routeur, vous pouvez même profiter de votre connexion VPN sur tout appareil connecté à votre Wi-Fi, tandis que des extensions sont disponibles pour Firefox, Safari et Edge.

Offre exclusive 01net : 
Obtenez 3 mois gratuits avec un abonnement de 12 mois 

L’application Windows, notamment, brille par sa configuration aisée. Comme la plupart des clients VPN, elle permet de se connecter automatiquement à la meilleure localisation. Si vous voulez basculer sur un autre pays, ça se fait en un clic avec un switch très rapide entre les deux.  Des paramètres permettent également de forcer un protocole particulier ou de faire confiance au choix automatique. L’interface permet également de créer des raccourcis vers des applications ou sites web fréquemment utilisés. 

Pour ce qui est de la localisation, elle est plutôt exhaustive. ExpressVPN propose plus de 3 000 serveurs localisés à travers le monde dans plus de 94 pays. Pour certains d’entre eux, plusieurs localisations sont disponibles, ce qui porte le tout à 160 emplacements. On trouvera par exemple deux emplacements au Brésil ou en Espagne, 4 au Canada et en Allemagne, 3 en France. Les États-Unis sont les plus présents avec 23 localisations. ExpressVPN permet l’utilisation de protocoles classiques et sécuritaires comme OpenVPN, UDP et TCP, mais offre également son nouveau protocole Lightway parmis la séléction. Ce protocole basé sur une cryptographie très sécuritaire a été créé de toute pièce par la compagnie elle-même et permet des débits et vitesses de connexions ultra-rapides.

Que donne ExpressVPN en matière de téléchargement ? Sur une connexion fibre, nous avons mesuré des pointes à 330 Mb/s en Ethernet sur les serveurs français, et entre 120 et 150 Mb/s sur un serveur américain. En Wi-Fi ac, on reste à 135 Mb/s en France. La vitesse peut varier selon le protocole choisi. ExpressVPN propose un mode automatique capable de choisir le plus pertinent pour votre connexion, mais pas forcément le plus rapide, puisqu’en forçant sur le protocole Lightway d’ExpressVPN, on peut atteindre jusqu’à 708 Mb/s en Ethernet. Cela vaut donc le coup de forcer ce protocole.

Pour ce qui est de la vitesse de chargement montante, on reste à des valeurs assez confortables avec jusqu’à 280 Mb/s en Ethernet et 160 Mb/s en Wi-Fi, qui garantissent de bons débits pour transférer des fichiers de manière sécurisée sur un espace cloud. Là encore, forcer le protocole Lightway double les résultats avec plus de 600 Mb/s, soit un impact presque imperceptible sur la connexion initiale.

Le ping, qui représente la vitesse nécessaire pour atteindre un serveur, est crucial pour des activités qui nécessitent une grande réactivité, notamment le jeu en ligne. Sur un serveur français, il reste à une valeur de 12 ms en Ethernet et 14 ms en Wi-Fi, un impact imperceptible sur la connexion par rapport aux mêmes requêtes effectuées sans VPN. Évidemment, le ping tombe logiquement lorsque l’on contacte des serveurs plus éloignés. Aux États-Unis, on mesurera un ping autour de 120 ms.

NordVPN

nordvpn

NordVPN fait partie des grands noms du VPN depuis sa création en 2012. Basé au Panama, le service se veut pourtant fidèle aux traditions nordiques, avec un ancrage sur la protection de l’anonymat avec notamment une politique de refus des journaux d’enregistrement. NordVPN propose des applications pour Android, iOS, Windows, MacOS, Linux et Android TV, une présence complétée par des extensions pour Firefox et Google Chrome. 

NordVPN est présent dans de nombreuses localités, même s’il ne couvre « que » 54 pays. En tout, NordVPN propose 5496 serveurs. Le service tire sa spécificité de son ancrage sécuritaire. Ainsi, selon les localisations, il peut proposer différentes options telles que des serveurs optimisés pour fluidifier les échanges en P2P, une protection particulière contre les pays qui restreignent fortement les connexions ou encore un double VPN qui chiffre deux fois le trafic pour plus de sécurité. NordVPN permet d’ailleurs de combiner le réseau TOR avec un tunnel privé, toujours dans une optique de préservation de l’anonymat très présente sur le service. 

L’application NordVPN, dans sa version Windows, propose une interface originale, dont la fenêtre kli ;principale est une carte simplifiée qui représente les différentes localisations disponibles. Le mode QuickConnect vous connecte automatiquement au meilleur serveur, mais plutôt que de faire défiler une liste de drapeaux, ce qui est également possible, c’est une approche bien pensée. Les paramètres ne sont pas trop nombreux et accessibles, ce qui fait de NordVPN une solution plutôt simple d’utilisation et sécurisée avec un outil de filtrage des sites malveillants et un Kill Switch qui coupe la connexion Internet quand un VPN n’est pas activé. 

NordVPN ne fait aucun compromis sur la qualité et la rapidité de la connexion. Par rapport à une connexion fibre, l’impact est minime sur des serveurs proches en France avec des débits pouvant atteindre près de 580 Mb/s en Ethernet à des heures peu fréquentées, et autour de 470 Mb/s en soirée. En Wi-Fi, on obtient jusqu’à 157 Mb/s.  L’accès aux sites de streaming peut être assez long, mais le débit depuis les États-Unis est bien assuré pour les services compatibles.  

Le constat est similaire sur les données montantes. En upload, on perd là encore très peu sur la connexion sans VPN avec des mesures jusqu’à 625 Mb/s en France et des pointes appréciables à plus de 300 Mb/s sur un serveur américain sur une connexion filaire. En Wi-Fi on constate un débit de 162 Mb/s. Une bonne nouvelle pour les activités qui sollicitent l’upload comme la sauvegarde en ligne, avec toutefois des variations constatées selon l’heure de la journée. 

Le ping varie forcément entre les différentes localisations. En France, il reste logiquement très bas entre 9 et 10 ms. Sur une destination comme les Etats-Unis, on va passer entre 120 et 150 ms, une valeur conforme à la moyenne. La réactivité de certains serveurs en prend un petit coup, notamment sur des tâches qui requièrent une très basse latence, mais l’attente n’est pas non plus interminable. 

Cyber Ghost

Cyberghost

Comme ExpressVPN, Cyber Ghost joue sur une large disponibilité sur les plateformes PC et Mac, mais aussi mobile (Android et iOS) et Smart TV (Amazon Fire TV, Apple TV, Roku…) et pour cause : Cyber Ghost est un VPN notamment orienté vers l’usage avec des services de streaming vidéo pour contourner les blocages locaux. Basé à Bucarest, Cyber Ghost met aussi l’accent sur la protection de la vie privée avec une politique « No logs » et une communauté de « Ghosties » très engagée. 

Les serveurs de Cyber Ghosts dépassent les 6 000, répartis sur plus de 90 pays. La spécificité de Cyber Ghosts vient notamment de serveurs dédiés pour le téléchargement en P2P et aussi pour le streaming vidéo. Selon le service que vous souhaitez joindre (Netflix, BBC, Amazon Prime…), vous pouvez ainsi choisir des serveurs spécialement optimisés qui faciliteront la connexion. On apprécie aussi les outils anti malware ou publicité, ainsi que la possibilité de compresser les images pour alléger la connexion. 

Cyber Ghost propose un client PC très complet qui offre un accès aisé aux différents serveurs et notamment aux serveurs dédiés streaming. La connexion est rapide et aisée, pas de problème de ce côté. Les options sont assez étendues avec la possibilité de fixer des règles assez fines pour la connexion Wi-Fi et même pour certaines applications. Le logiciel reste simple à utiliser pour qui souhaite simplement se connecter à un serveur, mais permet aux utilisateurs qui le souhaitent d’aller plus loin dans la configuration.  

Que donne Cyber Ghost du point de vue des débits ? Commençons par le débit descendant, nécessaire pour des activités comme le streaming vidéo. On observe un débit allant jusqu’à 369 Mb/s sur un serveur français. En passant par un serveur américain, on perd à peine quelques Mb avec une pointe à 344 Mb/s. En passant sur du Wi-Fi ac, on monte jusqu’à 155 Mb/s.  Ces chiffres semblent suffisants pour effectuer des activités sollicitant beaucoup la bande passante comme le streaming vidéo. 

Sur un serveur proche, les performances en upload sont également excellentes avec des mesures observées à 519 Mb/s. Il ne faudra évidemment pas s’attendre à de tels chiffres dès que l’on passe sur des serveurs plus distants, notamment aux États-Unis. En  Wi-Fi, le débit constaté est de 91 Mb/s, soit un peu moins que les trois autres VPN testés, et un peu plus de perte par rapport à la connexion de départ, sans que ce soit réellement pénalisant.  

Rien à signaler sur le Ping qui reste quasi imperceptible sur un serveur en France (9 ms) ou en Europe. Si on passe sur d’autres continent, on peut descendre à des valeurs proches de 100 ms, donc un petit impact sur la latence selon le serveur choisi. Dans l’ensemble, Cyber Ghost reste plutôt bien positionné par rapport aux autres VPN testés et garantit une latence correcte. 

Private Internet Access

Private Internet Access

Private Internet Access, comme NordVPN, met principalement l’accent sur la protection de l’anonymat et des données personnelles dans son offre, sans mettre autant en avant d’autres dimensions comme celles du streaming vidéo. Ca ne signifie pas forcément qu’il est déconseillé d’utiliser Private Internet Access à cet effet, mais on ne trouve pas la même spécialisation que Cyber Ghosts sur ce point par exemple. Le VPN offre une protection contre les publicités, traceurs et logiciels malveillants, une politique d’absence de journaux utilisateurs, et une solution qui mise sur sa fiabilité et sur la qualité de son support technique, pour ce service basé aux États-Unis. 

Le réseau de Private Access VPN est composé de 15 686 serveurs VPN et Proxy, répartis dans 95 emplacements à travers 74 pays. Tous les serveurs prennent en charge notamment le protocole Wireguard. Les États-Unis disposent à eux seuls de 14 emplacements et 7 412 serveurs, avec également 4 emplacements pour le Canada et 3 emplacements pour le Royaume-Uni et l’Australie. 

Private Internet Access propose un client assez discret sur Windows, qui se présente sous la forme d’un petit dashboard dont on peut agencer les différentes sections. On peut afficher l’interface sous forme de panneau de notifications ou de fenêtre indépendante. On apprécie le fait d’avoir directement sous la main des informations sur les performances, l’usage, les paramètres rapides ou encore des raccourcis vers des emplacements de connexion. Dans les options on appréciera notamment la possibilité de diviser le tunnel : vous pourrez ainsi faire passer certaines applications ou adresses IP par le VPN et le contourner pour d’autres. 

Private Internet Access est réputé pour ses débits élevés. On le vérifie  en Wi-Fi avec le débit descendant le plus rapide mesuré à plus de 179 Mb/s depuis un serveur français. En Ethernet, on obtient un résultat à 322 Mb/s sur le même serveur, et même jusqu’à 350 Mb/s sur un serveur situé à New York.  Ces chiffres sont dans tous les cas satisfaisants, notamment en Wi-Fi où la perte par rapport à la connexion sans VPN est minime. 

Ces résultats se confirment pour ce qui concerne les données montantes, où Private Internet Access reproduit des performances remarquables. En Ethernet, on parvient ainsi à conserver un débit de 640 Mb/s, à peine moins que notre connexion de référence. En passant en Wi-Fi, on garde un chiffre de 166 Mb/s, là encore une perte assez limitée par rapport à a connexion de base. Dans tous les cas on retrouve des débits suffisants pour réaliser des sauvegardes ou publier du contenu rapidement. 

Sur un serveur proche comme les serveurs français, Private Internet Access n’a aucun mal à conserver un ping autour de 10, comparable à celui obtenu sans VPN. Même sur des serveurs américains, Private Internet Access conserve des Pings corrects autour de 80 ms. Des résultats qui permettent donc de conserver une bonne latence dans tous les cas. 

Découvrez aussi notre guide VPN 2020

​​​​​​​Cet article est une sélection réalisée par l’équipe de 01net.com, en toute indépendance. Il est toutefois possible que ce contenu propose un lien d’affiliation. Si vous cliquez sur ce lien, l’e-commerçant peut nous reverser une commission. Pour vous, rien ne change.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *